Renaud
Auguste-Dormeuil

Renaud Auguste-Dormeuil
Still, 2015
Couches de peinture automobile
4 x 11 x 8 cm
Pièce unique

Renaud Auguste-Dormeuil
Still, 2014
Couches de peinture automobile
4 x 11 x 7 cm
Pièce unique
Private collection, France

Renaud Auguste-Dormeuil
Include Me Out ( et moi où suis-je alors quand tu dis que tu m'aimes ?), 2013
Résine, bois peint, 8 éléments
1500 cm de diamètres x 22 cm de hauteur
Pièce unique
MACVAL 2013 - © Photo Martin Argyroglo
l'artiste & Galerie In Situ / fabienne leclerc, Paris

Renaud Auguste-Dormeuil
Exhibition view "Include me out "
Exemplaire isolé
Galerie in situ - Fabienne Leclerc, Paris
MACVAL 2013 - © Photo Martin Argyroglo

Renaud Auguste-Dormeuil
Exhibition view
Pièce unique
MACVAL 2013 - © Photo Martin Argyroglo

Renaud Auguste-Dormeuil
Exhibition view "Include me out "
Exemplaire isolé
Galerie in situ - Fabienne Leclerc, Paris
MACVAL 2013 - © Photo Martin Argyroglo

Renaud Auguste-Dormeuil
Exhibition view "Include me out "
Pièce unique
MACVAL 2013 - © Photo Martin Argyroglo
Galerie in situ - Fabienne Leclerc, Paris

Renaud Auguste-Dormeuil
Exhibition view
Exemplaire isolé
Galerie in situ - Fabienne Leclerc, Paris
MACVAL 2013 - © Photo Martin Argyroglo

Renaud Auguste-Dormeuil
Exhibition view
Pièce unique
Galerie in situ - Fabienne Leclerc, Paris
MACVAL 2013 - © Photo Martin Argyroglo

Renaud Auguste-Dormeuil
Intermission, 2013
vidéo en boucle, bois, miroirs
113 x 276 x 150 cm
Pièce unique
© Martin Argyroglo
Collection Publique Musée MAC VAL

Renaud Auguste-Dormeuil
Exhibition view
Exemplaire isolé
Galerie in situ - Fabienne Leclerc, Paris
MACVAL 2013 - © Photo Martin Argyroglo

Renaud Auguste-Dormeuil
Le Tourbillon de la Vie #01, 2013
Impression Lambda sur aluminium
123 x 153 cm
Edition de 5 ex
© Renaud Auguste-Dormeuil - ADAGP
l'artiste & Galerie In Situ / fabienne leclerc, Paris

Renaud Auguste-Dormeuil
Mud in your Eye, 2013
tirage numérique sur aluminium
125 x 190 cm
Edition de 5 ex
l'artiste & In Situ / fabienne leclerc, Paris

Renaud Auguste-Dormeuil
Le tourbillon de la vie #02, 2013
Impression Lambda sur aluminium
172 x 124 cm encadré
Edition de 5 ex
© Renaud Auguste-Dormeuil - ADAGP
l'artiste & Galerie In Situ / fabienne leclerc, Paris

Renaud Auguste-Dormeuil
Exhibition view - Il serait temps - Fondation d 'entreprise RICARD, 2013
Exemplaire isolé
© Fondation d'entreprie RICARD

Renaud Auguste-Dormeuil
Exhibition view - Il serait temps - Fondation d 'entreprise RICARD, 2013

Renaud Auguste-Dormeuil
Exhibition view - Il serait temps - Fondation d 'entreprise RICARD, 2013

Renaud Auguste-Dormeuil
Exhibition view - Il serait temps - Fondation d 'entreprise RICARD, 2013

Renaud Auguste-Dormeuil
Exhibition view - Il serait temps - Fondation d 'entreprise RICARD, 2013

Renaud Auguste-Dormeuil
Exhibition view - Il serait temps - Fondation d 'entreprise RICARD, 2013

Renaud Auguste-Dormeuil
Exhibition view - Il serait temps - Fondation d 'entreprise RICARD, 2013

Renaud Auguste-Dormeuil
Uncover : Storia Illustrata Novembre 1963, 2013
Magazine, découpages
25,5 x 17,5 cm ( 40,5 x 35 cm ) encadré
Pièce unique
L'artiste & Galerie In Situ - Fabienne Leclerc, Paris

Renaud Auguste-Dormeuil
Uncover - FATOS-FOTOS - de Julho de 1962 (Brasila) , 2013
Magazine Fatos Fotos, découpages
49,6 x 41,8 x 3,8 cm encadré
Pièce unique
L'artiste & Galerie In Situ - Fabienne Leclerc, Paris

Renaud Auguste-Dormeuil
Uncover - Storia Illustrata Aprile 1968, 2013
Magazine, découpages
25,5 x 17,5 cm (40 x 35 x 4 cm encadré)
Pièce unique
L'artiste & Galerie In Situ - Fabienne Leclerc, Paris

Renaud Auguste-Dormeuil
Uncover - Storia Illustrata - Avril 1968 #2, 2013
Magazine, découpages
25,5 x 17,5 cm ( 40,5 x 35 cm ) encadré
Pièce unique
l'artiste & Galerie In Situ / fabienne leclerc, Paris

Renaud Auguste-Dormeuil
Uncover - Il Borghese - 31 Octobre 1971, 2013
Magazine, découpages
25,5 x 17,5 cm ( 45,5 x 36,5cm encadré )
Pièce unique
L'artiste & Galerie In Situ - Fabienne Leclerc, Paris

Renaud Auguste-Dormeuil
Uncover Life, November 19th, 1965 #2, 2013
Magazine Life, découpages
49,6 x 41,8 x 3,8 cm encadré
Pièce unique
l'artiste & Galerie In Situ / fabienne leclerc, Paris

Renaud Auguste-Dormeuil
Uncover - Storia Illustrata - Juin 1975, 2013
Magazine, découpages
25,5 x 17,5 cm (40,5 x 35 cm encadré)
Pièce unique
l'artiste & Galerie In Situ / fabienne leclerc, Paris

Renaud Auguste-Dormeuil
Uncover - Il Borghese 1 Agosto 1971, 2013
Magazine, découpages
30,5 x 21,5 cm ( 45,5 x 36,5cm encadré )
Pièce unique
L'artiste & Galerie In Situ - Fabienne Leclerc, Paris

Renaud Auguste-Dormeuil
Uncover - Manchete -11 de abril de 1964 (rio de janeiro), 2013
Magazine Manchete découpé
49,6 x 41,8 x 3,8 cm encadré
Pièce unique
L'artiste & Galerie In Situ - Fabienne Leclerc, Paris

Renaud Auguste-Dormeuil
Exhibition view - I was There, Galerie in situ - Fabienne Leclerc, Paris, 2012
Best Wishes
Exemplaire isolé
© Marc Domage

Renaud Auguste-Dormeuil
Exhibition view - I was There, Galerie in situ - Fabienne Leclerc, Paris, 2012
Best Wishes

Renaud Auguste-Dormeuil
Best wishes #05, 2011
Tirage lambda couleur, contre collé sur aluminium
120 x 113 cm encadré
Edition de 4 ex + 1 AP
© Renaud Auguste-Dormeuil - ADAGP
l'artiste & Galerie In Situ - fabienne leclerc, Paris

Renaud Auguste-Dormeuil
Best wishes #02, 2011
Tirage lambda couleur,contre collé sur aluminium
108 x 132 cm encadré
Edition de 4 ex + 1 AP
© Renaud Auguste-Dormeuil - ADAGP
l'artiste & Galerie In Situ - fabienne leclerc, Paris

Renaud Auguste-Dormeuil
Best wishes #04, 2010
Tirage lambda couleur, contrecollé sur aluminium
56 x 70 cm encadré
Edition de 4 ex + 1 AP
© Renaud Auguste-Dormeuil - ADAGP
l'artiste & Galerie In Situ - fabienne leclerc, Paris

Renaud Auguste-Dormeuil
Best wishes #03, 2011
Tirage lambda couleur,contre collé sur aluminium
107 x 149 cm encadré
Edition de 4 ex + 1 AP
© Renaud Auguste-Dormeuil - ADAGP
l'artiste & Galerie In Situ - fabienne leclerc, Paris

Renaud Auguste-Dormeuil
Exhibition view - I was There, Galerie in situ - Fabienne Leclerc, Paris, 2012
Black out
Exemplaire isolé
© Marc Domage

Renaud Auguste-Dormeuil
Exhibition view - I was There, Galerie in situ - Fabienne Leclerc, Paris, 2012
Black out

Renaud Auguste-Dormeuil
I was there, Power Blackout, July 23, 2011, Athens, 37°59'22.36'N_23°43'30.56'E,, 2011
Tirage lambda sous diasec monté sur aluminium
109 x 203 cm
Edition de 4 ex + 1 AP

Renaud Auguste-Dormeuil
I was there, Power Blackout, May 12, 2012, Istanbul, 41°01'57.23''N_28°58'37.46"E, 2013
Tirage lambda sous diasec monté sur aluminium
109 x 203 cm
Edition de 4 ex + 1 AP

Renaud Auguste-Dormeuil
I was there, Power Blackout, April 17, 2012, Berlin 52°31'21.26'N_13°24'47.90'E, 2012
Tirage lambda sous diasec monté sur aluminium
109 x 203 cm
Edition de 4 ex + 1 AP
l'artiste & Galerie In Situ - fabienne leclerc, Paris

Renaud Auguste-Dormeuil
I was there, Power Blackout, February 21, Montréal 45°30'26.50'N_73°33'54.33'O, 2012
Tirage lambda sous diasec monté sur aluminium
109 x 203 cm
Edition de 4 ex + 1 AP

Renaud Auguste-Dormeuil
I was there, Power Blackout, La Havane, 2013
Tirage lambda sous diasec contrecollé sur aluminium
109 x 203 cm
Edition de 4 ex + 1 AP

Renaud Auguste-Dormeuil
I was there, Power Blackout, Sao Paulo, 2013
Tirage lambda sous diasec monté sur aluminium
109 x 203 cm
Edition de 4 ex + 1 AP

Renaud Auguste-Dormeuil
Exhibition view - I was There, Galerie in situ - Fabienne Leclerc, Paris, 2012
Alpenglow
Exemplaire isolé
© Marc Domage

Renaud Auguste-Dormeuil
Exhibition view - I was There, Galerie in situ - Fabienne Leclerc, Paris, 2012
Alpenglow

Renaud Auguste-Dormeuil
Alpenglow#01, 2012
Tirage lambda découpé, escalier de marie-louises
83 x 83 x 3 cm
Pièce unique

Renaud Auguste-Dormeuil
Alpenglow#01, 2012
Alternative view

Renaud Auguste-Dormeuil
Alpenglow#03, 2012
Tirage lambda découpé, escalier de marie-louises
83 x 83 x 3 cm
Pièce unique

Renaud Auguste-Dormeuil
Alpenglow#03, 2012
Alternative view

Renaud Auguste-Dormeuil
Alpenglow#02, 2012
Tirage lambda découpé, escalier de marie-louises
83 x 83 x 3 cm
Pièce unique

Renaud Auguste-Dormeuil
Alpenglow#02, 2012
Alternative view

Renaud Auguste-Dormeuil
I will keep a light burning - Jardin des Tuileries, Paris, 2011
Performance réalisée le 19 octobre 2011
Fiac 2011
Pièce unique

Renaud Auguste-Dormeuil
I will keep a light burning - Centre Pompidou, Paris, 2014
Performance 17th june 2014
Pièce unique

Renaud Auguste-Dormeuil
I will keep a light burning - Villa Medicis, Rome, 2011
Performance réalisée le 04 janvier 2011
Pièce unique

Renaud Auguste-Dormeuil
I will keep a light burning - Jardin des Plantes, Paris, 2011
Performance réalisée le 16 octobre 2011
Fiac
Pièce unique

Renaud Auguste-Dormeuil
I will keep a light burning - Sacré Coeur, Paris, 2011
Performance réalisée le 01 octobre 2011
Nuit Blanche
Pièce unique

Renaud Auguste-Dormeuil
The Day Before_Star System_London_September 6, 1940_23:59, 2004
Impression jet d'encre marouflée sur aluminium et encadrée
170 x 150 cm
Edition de 5 ex + 2 AP + 1 HC

Renaud Auguste-Dormeuil
The Day Before_Star System_Halabja_March 17, 1988_23:59, 2004
Impression jet d'encre marouflée sur aluminium et encadrée
170 x 150 cm
Edition de 5 ex + 2 AP

Renaud Auguste-Dormeuil
The Day Before_Star System, Hiroshima August 05, 1945 - 23h59, 2004, 2004
Impression jet d'encre marouflée sur aluminium et encadrée
170 x 150 cm
Edition de 5 ex + 2 AP

Renaud Auguste-Dormeuil
The Day Before_Star System, Dresde, February 12, 1945 - 23:59, 2004
Impression jet d'encre marouflée sur aluminium et encadrée
170 x 150 cm
Edition de 5 ex + 2 AP

Renaud Auguste-Dormeuil
The Day Before_Star System, Nagasaki, August 08, 1945 - 23h59, 2004, 2004
Impression jet d'encre marouflée sur aluminium et encadrée
170 x 150 cm
Edition de 5 ex + 2 AP + 1 HC

Renaud Auguste-Dormeuil
Les collectionneurs #06, 2011
Tirage lambda couleur
40 x 29 x cm
Exemplaire N° 1/3 (dont 2 séries indissociables comprenant tous les portraits) + I E.A

Renaud Auguste-Dormeuil
Les collectionneurs #02, 2011
Tirage lambda couleur
40 x 29 x cm
Exemplaire N° 1/3 (dont 2 séries indissociables comprenant tous les portraits) + I E.A

Renaud Auguste-Dormeuil
Les Ambitieux (série complète), 2011
25 Tirages lambda couleur
Exemplaire N° 5/6 + I EA

Renaud Auguste-Dormeuil
Les Ambitieux #03 , 2008
Tirage lambda couleur
18 x 13 cm non encadré
Edition de 6 ex + 1 AP
© Renaud Auguste-Dormeuil - ADAGP
Galerie In Situ - fabienne leclerc, Paris

Renaud Auguste-Dormeuil
Les Ambitieux #20, 2008
Tirage lambda couleur
18 x 13 cm non encadré
Edition de 6 ex + 1 AP
© Renaud Auguste-Dormeuil - ADAGP
Galerie In Situ - fabienne leclerc, Paris

Renaud Auguste-Dormeuil
Les Ambitieux #11, 2008
Tirage lambda couleur
18 x 13 x cm
Edition de 6 ex + 1 AP
© Renaud Auguste-Dormeuil - ADAGP
Galerie In Situ / fabienne leclerc, Paris

Renaud Auguste-Dormeuil
Les Ambitieux #01, 2008
Tirage lambda couleur
18 x 13 cm non encadré
Edition de 6 ex + 1 AP
© Renaud Auguste-Dormeuil - ADAGP
Galerie In Situ - fabienne leclerc, Paris

Renaud Auguste-Dormeuil
Les Ambitieux #18, 2008
Tirage lambda couleur
18 x 13 cm
Edition de 6 ex + 1 AP
© Renaud Auguste-Dormeuil - ADAGP
Galerie In Situ / fabienne leclerc, Paris

Renaud Auguste-Dormeuil
Hôtel des transmissions - Jusqu'à un certain point, Madrid, 2007
Impression numérique sous diasec
55 x 216 x cm
Edition de 5 ex + 2 AP
l'artiste et Galerie In Situ / fabienne leclerc

Renaud Auguste-Dormeuil
Hôtel des transmissions - Jusqu'à un certain point, Berlin, 2007
Impression numérique sous diasec
55 x 216 cm
Edition de 5 ex + 2 AP
l'artiste et Galerie In Situ / fabienne leclerc

Renaud Auguste-Dormeuil
Hôtel des transmissions - Jusqu'à un certain point, Athènes, 2007
Impression numérique sous diasec
56,5 x 216 cm
Edition de 5 ex + 1 AP
l'artiste et Galerie In Situ / fabienne leclerc

Renaud Auguste-Dormeuil
Hôtel des transmissions - Jusqu'à un certain point, Paris, 2003/2007
Impressions numériques sous Diasec
50 x 216 cm
Edition de 5 ex + 2 AP
l'artiste et Galerie In Situ / fabienne leclerc

Renaud Auguste-Dormeuil
Hôtel des transmissions - Jusqu'à un certain point, Londres, 2007
Impression numérique sous diasec
81 x 216 cm
Edition de 5 ex + 2 AP
l'artiste et Galerie In Situ / fabienne leclerc

Renaud Auguste-Dormeuil
Global Fleet - British Airways, 2008
Dyptique dessin de feu et pochoir en métal
2 x (32, 5 x 42, 5 cm)
Edition de 3 ex
l'artiste & Galerie In Situ / fabienne leclerc

Renaud Auguste-Dormeuil
Global Fleet - AeroMexico, 2008
Dyptique dessin de feu et pochoir en métal
2 x (32, 5 x 42, 5 cm)
Edition de 3 ex
l'artiste & Galerie In Situ / fabienne leclerc

Renaud Auguste-Dormeuil
Global Fleet - Emirates, 2008
Dyptique dessin de feu et pochoir en métal
2 x (32, 5 x 42, 5 cm)
Edition de 3 ex
l'artiste & Galerie In Situ / fabienne leclerc

Renaud Auguste-Dormeuil
Global Fleet - Air France, 2008
Dyptique dessin de feu et pochoir en métal ( 2 x (32, 5 x 42, 5 cm) encadré )
Edition de 2 ex
l'artiste & Galerie In Situ / fabienne leclerc

Renaud Auguste-Dormeuil
Gloriosus-L'aigle noir Allemand, 2004
Taxidermie
80 x 80 x cm
Pièce unique

Renaud Auguste-Dormeuil
Gloriosus-L'aigle brun des Etats-Unis, 2004
Taxidermie
80 x 80 x cm
Pièce unique

Renaud Auguste-Dormeuil
Lock #6, 1999
Photographie couleur
75 x 50 cm
Edition de 7 ex

Renaud Auguste-Dormeuil
Lock #4, 1999
Photographie couleur
50 x 75 cm
Edition de 7 ex

Renaud Auguste-Dormeuil
Fin de représentation, 2000
Installation photographique, 50 tirages lambda, encadrés
550 x 300 x cm
Pièce unique

Renaud Auguste-Dormeuil
Fin de représentation #2, 2000/2001
DVD couleur, durée 40 min.
Edition de 3 ex

1/74

Né en 1968, Renaud Auguste Dormeuil vit à Paris. L'exercice unilatéral du pouvoir et le point de vue sont des préoccupations récurrentes dans l'œuvre de l'artiste. Une part importante de son travail concerne les technologies de la communication, comme réflexion critique sur leurs usages.
Visibilité/ invisibilité, luminosité/ obscurité, mémoire/ oubli, ce que l'on sait/ ce que l'on croit savoir … Ni document d'archive, ni photographie au sens strict du terme, ni même pure modélisation scientifique, ses œuvres possèdent le charme ambigu de ce qui échappe à la définition, dépassant, à chaque tentative de qualification de leur statut, le cadre trop étroit dans lequel on voudrait les inscrire.

Renaud Auguste-Dormeuil
The Day Before _ Star System

Comment à l'annonce d'un tel titre, ne pas s'attendre à découvrir un film à grand spectacle, une superproduction américaine riche en effets spéciaux et en débordements en tous genres ?
Rien de très spectaculaire pourtant dans cette série de travaux photographiques de Renaud Auguste-Dormeuil, qui donne à voir la carte du ciel telle qu'elle a pu être observée le jour qui a précédé celui d'un bombardement militaire. La décision de recourir au langage anglo-saxon (langage officiel de l'aviation) n'est donc pas le symptôme d'une internationalisation croissante du marché de
l'art, et la soumission à ses règles, mais résulte du postulat de départ de l'oeuvre qui plonge sa source dans la cartographie.
La légende, composée du titre, du nom de la ville attaquée, d'une date et d'une heure précises, fait entrer de plein fouet l'Histoire et la mémoire collective au sein de l'image. Cette image reste intrinsèquement la même, mais la façon dont le spectateur l'appréhende ne peut plus être désormais « innocente », celui-ci partage donc, malgré lui, la vision de ceux qui, en cette veille de bombardements, savaient ce qui allait arriver puisqu'ils en étaient les décisionnaires ou les exécutants.
L'exercice unilatéral du pouvoir et le point de vue sont des préoccupations récurrentes dans l'oeuvre de Renaud Auguste-Dormeuil. Le pouvoir, dans ce cas précis, appartient à ceux qui savent ce que les autres ignorent. Que peut-il y avoir de commun en effet entre les bombardements de Guernica, de Londres, de Caen, de Dresde, de Nagasaki, de Bagdad ou de New York ? L'écart entre les époques, les lieux géographiques, et les contextes historiques est tel qu'il oblige évidemment le spectateur à se poser la question de l'intention. Il s'agit de révéler l'exercice d'un pouvoir qui frappe aveuglement des populations civiles. Ces images évoquent la guerre, mais sans la montrer, elles disent l'Histoire sans la narrer, elles donnent à voir la reproduction d'un ciel qui n'a pas été photographié, qui n'existe que virtuellement et qui pourtant impose fortement sa présence. C'est sans doute cette définition d'une image politique que Renaud Auguste-Dormeuil souhaitait formuler après s'être interrogé sur la façon dont un artiste pouvait de nos jours fabriquer une oeuvre qui fasse sens avant qu'un événement ne se passe. Une image qui ait un sens politique fort comme celle de Guernica, la toile de Picasso. Ce n'est
donc pas un hasard si le ciel de Guernica, qui se situe dans l'axe central de l'exposition de la Sala Montcada (1), occupe une place privilégiée. Il est le point d'aboutissement du parcours qu'emprunte le visiteur au sein de l'installation, qui « remonte » le temps découvrant dans les premières niches les ciels des veilles de bombardements les plus récents. L'oeuvre, qui fait écho à celle du maître espagnol, trouve également pleinement son sens dans le fait que la guerre civile espagnole fût une des premières guerres à être « couverte » par des photographes professionnels envoyés sur place.
Point d'aboutissement, elle apparaît aussi comme le point de départ de l'histoire moderne de l'image de guerre.

Réalisées sur ordinateur à l'aide d'un logiciel qui peut à partir de n'importe quelles données définies (lieu, date et heure) représenter la carte du ciel, ces images ne requièrent aucun savoir-faire photographique, éludant une bonne fois pour toute la tentation de l'analyse romantique qui pourrait se glisser dans l'interprétation à la vue d'un tel sujet. Ni document d'archive, ni photographie au sens strict du terme, ni même pure modélisation scientifique, ces oeuvres possèdent le charme ambigu de ce qui échappe à la définition, dépassant, à chaque tentative de qualification de leur statut, le cadre trop étroit dans lequel on voudrait les inscrire. Leur attrait réside en partie dans cette ambivalence, nul ne peut rester insensible à la beauté sereine de ces étoiles, mais en même temps nul ne peut faire abstraction de la violence du sujet. A-t-on le droit de trouver ces images belles, sans en éprouver simultanément une certaine culpabilité ? Tout dépend du champ dans lequel on se situe. C'est le propre du champ de l'art de faire naître cette tension, de nous faire côtoyer ces limites. Comment expliquer autrement l'atmosphère de recueillement qui s'empare des lieux lorsque l'on pénètre dans l'exposition ? L'obscurité et l'ambiance feutrée de l'installation participent, bien entendu, à cette sensation, mais c'est véritablement dans la confrontation avec l'oeuvre que le charme opère offrant des impressions contradictoires de quiétude, de tristesse, de résignation et de révolte. Notre destin est-il inscrit dans les étoiles ? En ces veilles de bombardements, tout aurait pu être encore possible.
Cette conscience du tragique pourrait aboutir à un possible hédonisme, une invitation à jouir de la vie, une pirouette faite au destin (selon Michel Maffesoli (2)), c'est la proximité du fatum qui permet d?endurer l?adversité), mais le recul du temps interdit d'espérer : les événements ont bien eu lieu. En sortant de l'exposition, le spectateur se retrouve face à deux murs aveugles, les tirages accrochés en vis à vis dans les autres niches font ici face au néant. L'Histoire reste à écrire, d'autres bombardement sont malheureusement encore à venir. Ce sentiment d'urgence et de menace larvée est souvent présent dans les travaux de Renaud Auguste-Dormeuil.

Dans la vidéo "Hôtels des transmissions _ jusqu'à un certain point" (3), par exemple, l'artiste met en exergue les lieux, bâtiments, monuments, usines qui seraient susceptibles dans chaque capitale européenne de faire l'objet d'un attentat. A partir de la terrasse d'un hôtel, qui pourrait être désigné comme le poste idéal d'observation pour des envoyés spéciaux, la caméra livre les meilleurs points de vue sans aucun état d'âme apparent, sans le moindre pathos, ni le moindre commentaire. Le sentiment de danger se crée presque insidieusement, de façon irraisonnée, alimenté parfaitement par la bande son et les mouvements de la caméra.
Dans une autre vidéo intitulée "5 minutes pour rassembler l'essentiel" (4), l?artiste demande à quelques personnes de réunir en peu de minutes les objets qu'ils souhaitent emporter alors qu'ils doivent quitter précipitamment leur domicile. Que doivent-ils fuir ? Quelle menace ? Nous ne le saurons jamais, et pourtant cette angoisse de partir de chez soi sans pouvoir prendre tout ce qui nous est cher nous a tous traversée au moins une fois l'esprit. A la fin des 5 minutes fatidiques, la personne quitte son appartement refermant la porte derrière elle, nous laissant à l'intérieur, sur le seuil : encore une fois sans la moindre échappatoire. Fuir son destin, fuir une menace hypothétique ou réelle, fuir sa peur, vaines tentatives qui reviennent hanter l'oeuvre de Renaud Auguste-Dormeuil. Mais s'il n'est pas toujours envisageable d'échapper à son destin, il demeure encore possible d'échapper aux regards des autres, de se dissimuler comme dans la vidéo "De l'art de se camoufler chez soi" (5) où l'artiste explique comment fabriquer chez soi, et par soi-même, un abri indétectable, ou encore dans "Contre-Projet Panopticon" (6), sculpture constituée
d'un vélo muni de miroirs dont la finalité est de devenir invisible aux yeux des satellites en réfléchissant non pas l?image du cycliste mais le sol qui l'entoure. Il s'agit donc toujours de disparaître, de voir sans être vu, de tenter de maîtriser ce qui nous échappe. Cette menace cachée qui n'a pas de visage, c'est aussi celle de The Day Before _ Star System : elle vient du ciel mais elle ne s'incarne dans aucun visage, elle ne revêt aucune forme, elle échappe au regard. Il n'est pas anecdotique de remarquer que le corps est peu présent dans les oeuvres de l'artiste, il brille par son absence pourrait-on dire. La vidéo "Fin de représentation" (7) en est peut être l'exemple le plus frappant. Ce projet vidéo s'inspire de l'histoire d'une jeune femme de l'ex-Allemagne de l'Ouest, qui dans les années 70, s'engagea dans la lutte armée terroriste et rentra dans la clandestinité. Elle s'introduit chez ses proches pour dérober et faire disparaître tous les documents photographiques la représentant, afin que les services de police ne puissent pas l'identifier. Renaud Auguste-Dormeuil a ainsi choisi une jeune femme dont il a fait disparaître (avec son accord) toute trace photographique et vidéo existante, de sa naissance au jour de présentation du projet. Les images récoltées ont ensuite été retouchées afin que les traits de la jeune femme soient entièrement recouverts de noir, ne laissant apparaître qu'une silhouette. Les photographies se succèdent suivant le rythme régulier du mouvement de la caméra qui effectue un zoom avant sur la silhouette jusqu'à obscurcir complètement l'écran d'un noir total. La caméra semble ainsi vouloir scruter jusqu'aux tréfonds de l'image la trace du sujet. Mais l'image « zoomée », telle que l'on a l'habitude de la voir dans la presse, n'apporte pas ici les informations souhaitées et s'emploie à décevoir les attentes. Semblables aux mouvements de caméra présents dans la vidéo Hôtels des transmissions _ jusqu'à un certain point, les zooms qui balayent l'image d'avant en arrière rapprochent et mettent alternativement à distance le sujet. La caméra, de son oeil unique, semble pallier l'absence de regard humain en matérialisant par le mouvement une direction, une mise en relation possible. Jamais pourtant le regard ne s'attarde, ni ne se pose, il poursuit son incessant va-et-vient, enchaîné à son sujet mais condamné à ne jamais s'en saisir totalement.
Avec The Day Before _ Star System, la proposition devient sans doute plus radicale. Cette série, composée d'images fixes et non de vidéos, induit la présence d'un double regard ascendant (celui des futures victimes) et descendant (celui des pilotes), qu'il est encore plus difficile d'appréhender et qui revêt une charge symbolique supplémentaire. La question de la disparition se trouve une nouvelle fois au coeur de l'oeuvre : celle du sujet, mais aussi celle de l'objet et de son auteur. La présence de l'artiste, encore décelable derrière le mouvement de la caméra de ses travaux précédents, disparaît totalement dans cette oeuvre. Dans l'un de ses travaux antérieurs intitulé "Surveillance du voisin d'en dessous" (8), Renaud Auguste-Dormeuil avait déjà partiellement abandonné la maîtrise de sa caméra en la fixant à une corde, et en la faisant descendre le long de la façade de son immeuble afin de filmer ce qui se passait chez son voisin d'en dessous. Paradoxalement, le but était moins de donner à voir que de frustrer encore une fois le regard. Aucun oeil, aucun bras ne commandait alors véritablement l'appareil qui filmait à l'aveuglette. Avec cette nouvelle série de tirages, une plus grande distanciation s'installe entre l'artiste et son travail, affranchissant l'oeuvre d'une réalité singulière pour lui conférer un sens plus universel. Il ne s'agit plus de capter le réel, d'enregistrer l'immédiateté mais de prendre la proposition à rebours. Ces voûtes célestes sont une recomposition, une re-création basées sur des données objectives. Ces étoiles ne sont que des pixels, des points blancs sur un fond noir qui menace de tout envahir. On pourrait considérer cela comme une image limite, à la frontière de la disparition et du néant. A première vue, d'ailleurs, il est difficile de discerner dans la semi-obscurité de l'installation les points lumineux formés par les étoiles. L'oeil progressivement, s'habituant à la pénombre, discerne les étoiles comme il le ferait lors d'une nuit sans lune. Mais saurons-nous distinguer tel ciel de tel autre ? Chaque image est à la fois unique et similaire. La réponse nous est offerte, bien sûr, par la légende mais à ce moment précis tout est question de croyance. Nos ancêtres, les yeux tournés vers le ciel, attendaient que celui-ci révèle un oracle, qu'il soit le siège d'une manifestation divine. Nos dieux habitent désormais les images et peu importe finalement la position des étoiles, nous avons fait le choix de croire en ces images, en leur véracité, nous les acceptons pour ce qu'elles sont sans connaître vraiment leur vraie nature, tiraillés que nou sommes entre nos certitudes et nos doutes.

Fabienne Fulchéri
Mai 2005

1- L'exposition rassemble une série de 11 tirages représentant les ciels la veille des bombardements des villes de Bagdad (le 18 mars 2003), de New York (le 10 septembre 2001), de Bagdad (le 15 janvier 1991), de Halabja en Irak (le 17 mars 1988), de Nagasaki (le 8 août 1945), d'Hiroshima (le 5 août 1945), de Dresde (le 12 février 1945), de Caen (le 5 juin 1944, de Londres (le 23 août 1940), de Coventry (le 13 novembre 1940) et de Guernica (le 25 avril 1937). Les images sont présentées selon un ordre décroissant : le parcours débute avec les dates les plus récentes pour s?achever avec les plus anciennes.

2- Maffesoli Michel, L'instant éternel, Le retour du tragique dans les sociétés postmodernes, édition La Table Ronde, 2003.

3- Hôtels des transmissions _ jusqu'à un certain point, 2003, installation vidéo, 9 DVD couleur, duré 15 minutes, collection Fond National d?Art Contemporain (FNAC).

4- "5 minutes pour rassembler l'essentiel", 1996, VHS couleur, durée 55 minutes.

5- "De l'art de se camoufler chez soi", 1998, caches 1, 2 et 3, VHS couleur, durée 40 minutes.

6- "Contre-Projet Panopticon", 2001, vélo, Plexiglas, miroirs, 230 cm x 200 cm x 140 cm, collection Fond régional d'art contemporain (FRAC) Bourgogne.

7- "Fin de représentation", 2000/2001, DVD couleur, durée 40 minutes.

8- "Surveillance du voisin d'en dessous", 1996, Umatic couleur, durée 80 minutes, collection du Musée national d´art moderne, Centre Georges Pompidou, Paris.

Expositions personnelles

2016
Rien n'est moins sur, Galerie Antoine Ertaskiran, Montréal
Musée d'art concret de Mouans-Sartoux, France
Crossover, projet formatif, MAXXI, Rome, Italie

2015
Crossover, Palais de Tokyo, Paris

2013
Fin de représentation, Galerie In Situ / fabienne leclerc (nouvel espace rue Michel Le Comte)
Include me out, MAC/VAL, Musée d'Art Contemporain de Vitry-sur-seine, France
Il serait temps, Fondation d'entreprise Ricard, Paris, France

2012
I Was There, Galerie In Situ Fabienne Leclerc, Paris, Paris
Elk's Rest, Drinks are on Pearl/Anael Pigeat, Paris

2010
Best wishes, Maison des Arts de Malakoff, Malakoff, France
Bigger than life, Galerie in situ fabienne leclerc, Paris, France

2008
Résidences d'artistes Eurogroup,Blackout, Tour Vista, Puteau, France
Bird's eye view, Galerie In SITU Fabienne Leclerc, Paris, France

2006
The Day Before_Star System, Palais de Tokyo, Paris, France

2005
The Day Before_Star System, Sala Montcada, Fondation Caixa, Barcelone, Spain

2004
The Day Before_Star System, Eglise du Vieux Saint Sauveur, Caen, France
The Day Before_Star System, Swiss institute - Contemporary Art, New York, USA Broadcast Hotels, Photoespana04, Madrid, Spain

2003
Lettre morte, Galerie Incognito, Paris, France

2002
Corps défendant, Espace 9bis, Saint Etienne, France

2001
Excuse de provocation, Espace d'art huit novembre, Paris, France
Fin de représentation 2, Galerie du Haidouc, Bourges, France

2000
Fin de représentation 1, Caisse des dépôts et consignations, Paris, France
Point de vue, Images du monde, CCF de Bandung, Indonésia (catalog)

1999
Hypothèse d'école, Glassbox, Paris, France

Expositions collectives

2016

J'aime les panoramas, Musée des Civilisations de l'Europe de de la Méditerranée (MUCEM)
L'effet vertigo, Musée d'Art Contemporain du Val de Marne (MACVAL), Paris, France
No Shooting in this Area
, Le Bel Ordinaire, espace d’art contemporain

Lever les yeux au ciel, Maison des Arts Georges Pompidou
Une deuxième image
, co-commissariat avec Anaël Pigeat, Maison des Arts de Malakoff
Artists and Architecture, Variable dimensions", Pavillon de l’Arsenal Paris

2015
Wabi Sabi Shima, Thalie Art project, Brussels, Belgium

2014
Fernand Léger, mémoires et couleurs contemporaines, L'Orangerie, Bastogne (Belgique)
Les esthétiques d?un monde désenchanté, CAC Meymac, France
Libelle, 2009 - 2012, Galerie des Multiples, Paris

2013
Renaud Auguste-Dormeuil et Guillaume Herbaut, centre d'art et de photographie de Lectoure, Lectoure, France
Des images comme des oiseaux, Commissariat Patrick Tosani, La Friche Belle de Mai, Marseille Journées photographiques de Bienne , Bienne (Suisse)

2012
Le jour d'avant, Domaine départemental de la Garenne Lemot, Gétigné-Clisson, France L'Histoire est à moi! (Printemps de Septembre), Toulouse France
Bêtes Off, Conciergerie, Paris, France (catalog)
Destination Sud, SAM Art Projects, MuBe, Sao Paulo

2011
Nuit Blanche, Paris, France
Paris Première s'expose, Grand Palais, Paris, France
Collector, Tripostal, Lille, France
Mortel, FRAC Basse-Normandie, Caen, France
Monuments et animaux, Forteresse de Salses, Salses-le-Château, France Art/Systéme/Poésie, galerie In Situ/Fabienne Leclerc, Paris, France

2010
Res publica, Musée d'Art Moderne, Moscou, Russia
Nevermore. Souvenir, souvenir, que me veux-tu ? et featuring Pierre Buraglio, MAC/VAL, Musée d'art contemporain du Val-de-Marne, Vitry-sur-Seine, France
After Spinoza, how to enter the machine ?, Lumen Travo gallery, Amsterdam, Netherlands
Espace Mobile, VOX, Montréal, Canada
Double Bind / Arrêtez d'essayer de me comprendre !, Villa Arson, Nice, France
Explorateurs, oeuvres du centre national des arts plastiques, Centre des arts d'Enghien-les-Bains, Enghien-les- Bains, France

2009
Let's talk about painting #2, Le Stand, Lyon, France
Parlez-vous braille?, FRAC Haute-Normandie, Sotteville-lès-Rouen, France
La confusion des sens, Espace culturel Louis Vuitton Champs Elysées, Paris, France
A nous deux, FRAC Basse-Normandie & Abbaye-aux-Dames, Caen, France
Captures #23: cartes mentales, Espace d'art contemporain de Royan et Maison de l'Architecture de Poitou-Charentes, Poitiers, France
L'attraction de l'Espace, Au fond de l'inconnu pour trouver le nouveau, Musée d'Art Moderne de Saint-Etienne Métropole, Saint-Etienne, France
Paris-Berlin, un échange de galeries, in situ fabienne leclerc chez Christian Nagel
The Map: Navigating the Present, Bildmuseet, Umea universitet, Umea, Switzerland
Helsinki Photography Festival 2009 aletheia - Positions in Contemporary Photographies, Meilathi Art Museum/ Helsinki City Art Museum, Helsinki, Finland

2008
Du Jardin au cosmos, Chateau de mouans, Mouans-Sartoux, France
Vidéos Séquences 3, Maison des arts de Malakoff, France
Foyer: language and space at the border, Contemporary Art Centre, Vilnius, Lithuania
Weltall*Erde*Mensch, ACC Galerie Weimar, Weimar, Germany
Anachronismes et autres manipulations spatio-temporelles, 40mcube, Rennes, France
Bucharest international biennal of contemporary art, Romania (catalog)
Borderline, Federation Square, Melbourne, Australia
La dégelée Rabelais, FRAC Languedoc-Roussillon, Montpellier, France
Chalet de Tokyo : Media Dia - Media Noche, Museo de Arte Contemporaneo de Rosario, Argentina
After Spinoza, how to enter the machine ?, Lumen Travo gallery, Amsterdam, Netherlands Espace Mobile, VOX, Montréal, Canada

2007
Medio dia - Media noche, Centro cultural Recoleta de Buenos Aires, Agentina
Fictions Cartographiques, Les imagiques, 8ème rencontres photographiques en sud Gironde, Langon, France
Chateau de Tokyo, en collaboration avec le Palais de Tokyo, Paris, Centre international d'art et du paysage, Ile de Vassivière, France
Stardust ou la dernière frontière, MAC VAL, Musée d'at contemporain du Val-de-Marne, Vitry-sur-Seine, France
L'Europe en devenir, Centre Culturel Suisse de Paris, France
Nébuleuses, Lieu d'Images et d'Art, Grenoble, France
The Stability of Truth, SMART Project Space, Amsterdam, Netherlands
The Man Who Shot Liberty Valance, La Galerie Extérieure, Hope, USA
Apreès la pluie, Musée Départemental d'Art Contemporain de Rochechouart, France

2006
Ah, les belles images !, Galerie in-SITU, Paris, France
Ah, les belles images !, La Tôlerie, Clermont-Ferrand,France
Lieux de belligérance, Forteresse de Salses, Salses, France
Conflicts, Photobiennal 2006, New Manezh Moscow State Exhibition Hall, Moscou, Russia

2005
Home Works III, Ashkal Alwan, Beyrouth, Libanese
Global Tour, W139, Amsterdam, Netherlands
Truer than the Truth, Charim Galerie, Vienne, Austria
Vom verschwinden weltverluste und weltfluhten, Hartware Medien Kunst Verein, Dortmund, Germany L'humanité mise à nu, Casino/Luxembourg, Luxembourg
Dispersed Moments, Hartware Medien Kunstverein, Dortmund, Germany
Das neue Europa, Kultur des Vermischens und politik der Repraesentation, Generali Foundation Vienne, Austria

2004
Quicksand in De Pijp, SKOR, Amsterdam, Holland (catalog)
L'été photographique de Lectoure, Lectoure, France
Quicksand, De Appel, Amsterdam, Netherlands(catalog)
Junge akademi, Akademie der Kuunste, Berlin, Germany

2003
Gestes, Printemps de septembre, Toulouse, France (catalog)
Die Offene stadt, Kokerei Zollverein, Essen, Germany

2002
Ironie-Territorialité-Stupeur, Polyphonix n°40, Centre Georges Pompidou, Centre Culturel Canadien, Paris, France
Cache-cache camouflage, Musée de design et d'arts appliqués contemporains, Lausanne, Switzerland (catalog)

2001
Visites guidées à thème; Sécurité et Patrimoine, Tokyorama, Palais de Tokyo, Paris, France
Rewind, Glassbox, Paris, France

2000
Le réel par ailleurs, Centre d'art contemporain de la Ferme du Buisson, Noisiel, France
Transfert, Art dans l'espace urbain, Bienne, Switzerland (catalog)

1999
Nous nous sommes tant aimés, Ensba, Paris (catalog)
Pizza Project, in ZAC99, ARC - musée d'art moderne de la ville de Paris, France
Faut-il rappeller les amours de vacances ?, La Galerie de Noisy-le-Sec, France Ouverture: 4, Château de Bionnay, Lacenas, France

1998
Bruitsecrets, CCC, Tours, France
Loisirs (working title), Glassbox, Paris, France

1997
Art dans la ville-Les nouveaux commerces, DRAC Haute-Normandie, France (catalog)

Performances


2016
I Will Keep a Light Burning, Musée du quai Branly Paris, France
I Will Keep a Light Burning
, samedi 21 mai 2016 Musée d'art contemporain de Nice, France

I will keep a light burning, La nuit blanche, Montréal

2014
I will keep a light burning,  Ciel du 17 05 3014, Centre George Pompidou, Paris, performance réalisée dans le cadre de la Nuit européenne des Musées 2014

2011
I will keep a light burning_Jardin des Tuileries, Paris_Ciel du 19.10.2111, performance réalisée le 19/10/2011, FIAC 2011, Paris, France
I will keep a light burning_Jardin des Plantes, Paris_Ciel du 16.10.2111, performance réalisée le 16/10/2011, FIAC 2011, Paris, France
I will keep a light burning_Sacré Coeur, Paris_Ciel du 01.10.2111, performance réalisée le 01/10/2011, Nuit Blanche 2011, Paris, France
I will keep a light burning_Villa Medecis, Rome_Ciel du 14.04.2111, performance réalisée le 14/04/2011, Rome, Italy
I will keep a light burning_Villa Medecis, Rome_Ciel du 04.01.2111, performance réalisée le 04/01/2011, Rome, Italy

2010
Blackout New York, Châlets de Tokyo, Meurice Palace, 4 mars, New York, USA
Apoapside, 6 juillet, Casa Rustica, American Academy in Roma, Italy

1997
Hors champs-Hors limites, Festival Bandits-Mages, Bourges, France

1995
120 minutes, Fête de l'Art, Espace Montjoie, Paris, France

1994
Hors champs-Hors limites, Centre Georges Pompidou, Paris, France

Vidéos

2011
Les Choses de la Vie

2008
Sans titre_Tokyo March 1945, (1'17'' loop)

2003
Hôtels des transmissions_jusqu'à un certain point, vidéo installation (14')

2001
Excuse de provocation (Visite guidée à thème ; Sécurité et Patrimoine du Musée d'Art Moderne de la Ville de Paris), (35')

2000
Fin de représentation 1, (30')
Watch your back, (9')

1999
Paris Mabuse Visit Tour, (60')

1998
De l'art de se camoufler chez soi, (cache 1, 2 et 3) (31')
J'ai peur d'être dans le noir, (60')

1997
Hors champ, Hors limites, vidéo performance, médiatèque de Bourges (6')

1996
Who is Madame Dubarry, vidéo installation, 3 moniteurs, 3 bandes vidéo (14')
Surveillance du voisin d'en dessous, vidéo installation (80')
Théâtre d'action, fev-mars 1996 (14')5 minutes pour rassembler l'essentiel, (50')

FRAC Pays de la Loire
Fonds national d'art contemporain / CNAP, Paris, France
Arthothèque de Villeurbanne, France
Lauréat prix Meurice pour l'art contemporain
Ville de Strasbourg, France
MAC/VAL, Musée d'art contemporain du Val-de-Marne, Vitry-sur-Seine, France,
Eurogroup, Paris, France
FMAC, Paris, France
F.R.A.C. Basse-Normandie, Caen, France
Société générale, Paris, France
Fonds national d'art contemporain, Paris, France
F.R.A.C. Languedoc-Roussillon, France
Fondation C.C.F. pour la photographie, France
Fonds national d'art contemporain, Paris, France
F.R.A.C. Bourgogne, France
Musée national d'art moderne, Centre Georges Pompidou, Paris, France
CCC, Tours, France
  • Renaud Auguste-Dormeuil - Include me out
    Renaud Auguste-Dormeuil - Include me out

    Mac Val, December 2013

  • Ah, les belles images!...Renaud Auguste-Dormeuil, Joana Hadjithomas et Kahail Joreige, Walid Raad
    Ah, les belles images!...Renaud Auguste-Dormeuil, Joana Hadjithomas et Kahail Joreige, Walid Raad