The Blue Noses

The Blue Noses
Naked Truth, 2007
Edition de 50 ex
l'artiste & Galerie In Situ - fabienne leclerc, Paris

The Blue Noses
Chechen merilyn, 2007
Photographie couleur, encadrée
Edition de 10 ex
l'artiste & Galerie In Situ - fabienne leclerc, Paris

The Blue Noses
Era of Mercy, 2005
Photographie couleur, encadrée
75 x 100 cm
Edition de 10 ex + 2 AP
l'artiste & Galerie In Situ - fabienne leclerc, Paris

The Blue Noses
Sex Suprematism, 2004
Photographie couleur
50 x 65 cm
Edition de 10 ex
l'artiste & Galerie In Situ - fabienne leclerc, Paris

The Blue Noses
The Little Men - Biliards, 2004
1 boîte en carton, 1 lecteur DVD, 1CD rom et 1 vidéoprojecteur, 0:44 min
Edition de 7 ex + 3 AP
l'artiste & Galerie In Situ - fabienne leclerc, Paris

The Blue Noses
Hot Heads, 2005
Photographie couleur
70 x 100 cm
Edition de 10 ex
l'artiste & Galerie In Situ - fabienne leclerc, Paris

The Blue Noses
Mask show, 2007
Photographie couleur, encadrée
Edition de 7 ex
l'artiste & Galerie In Situ - fabienne leclerc, Paris

The Blue Noses
Hot Heads, 2005
Photographie couleur, encadrée
70 x 100 cm
Edition de 2 ex
l'artiste & Galerie In Situ - fabienne leclerc, Paris

1/9

VIACHESLAV MIZIN, ALEXANDER SHABUROV
(The Blue Noses)

Les Blue Noses peuvent être considéré comme le phénomène le plus impressionnant du tournant du XXIème siècle. Le groupe est constitué principalement d’un duo d’artistes venus à Moscou de régions orientales de Russie : Viacheslav Mizin vient de Novossibirsk et Alexander Shaburov d’Ekaterinbourg. Ils travaillent régulièrement en collaboration avec deux autres artistes de Novossibirsk, Konstantin Skotnikov et Alexander Bulnygin, et le photographe Evgeny Ivanov. Par ailleurs, le groupe invite souvent des amis artistes mais aussi des proches, des enfants, des commissaires et des employés de galerie à intervenir comme participants extérieurs. Ils réalisent aussi de temps en temps des performances communes avec le groupe de rock de Novossibirsk « Nuclear Elk ».

La principale activité des Blue Noses est la performance – ou pour être tout à fait exact : des farces, des sketchs ou des gags effectués par les artistes devant la caméra. Ces farces ne sont pas des pièces répétées mais plutôt une symbiose de rôles connus sur le bout des doigts et de discours au pied levé, aussi éloignées du théâtre qu’un clip vidéo peut l‘être de la vidéo d’art. Les farces « documentées » des Blue Noses se situent entre le quotidien et l’artistique : une activité semi amateur, semi professionnelle au sein de laquelle le fiasco intentionnel ne se distingue pas de l’erreur dilettantiste.

A la différence de la majorité des groupes artistiques émergeant massivement en Russie pour servir de tremplins à l’activité créatrice de leurs participants, la fondation des Blue Noses a tiré un trait sur la carrière personnelle de ses membres. Cela s’applique en priorité à Mizin, Shaburov et Skotnikov. Chacun d’entre eux laisse derrière lui un trajet individuel relativement court et plus ou moins réussi dans les sillons de l’art contemporain. En rejoignant le groupe, ils ont délibérément mis fin à leurs expériences précédentes et se sont ainsi éloignés de l’art contemporain, ne voulant en effet pas apparaître comme des « artistes contemporains ».

Prendre de la distance face à la culture contemporaine est une stratégie de base du groupe, comme en témoigne la variété de ses pratiques railleuses. La parodie, l’humour, le grotesque : les Blue Noses emploient toutes les méthodes pour dénigrer leurs adversaires de façon caricaturale. Pour commencer, ils se moquent de toutes les tendances dominantes de l’art du 20ème siècle : du suprématisme aux performances radicales. Ils n‘épargnent pas non plus la culture de masse. Les émissions télé les plus populaires, les principaux genres des films du box-office et les best-sellers comme Harry Potter sont épinglés de façon stupide. Enfin, les Blue Noses s’attaquent au panthéon des personnages publics les plus dignes de foi en les mêlant à des sales gueules et à des criminels notoires dans un carnaval général.
On peut dire que toutes les actions de ce groupe sont animées a priori par une aversion pour toutes les tentatives de reconstruction du système de « valeurs positives », quelle que soit la personne à l’origine de ces tentatives. La poésie des performances des Blues Noses réside dans cette façon de brocarder telle ou telle « valeur » pour rire ensuite joyeusement de cette victoire facile et écrasante.

Les éclats de rires des artistes sur le renversement des idéaux s’adressent en priorité – comme ils le soulignent constamment – à deux catégories de citoyens : « les pionniers et les pensionnaires ». Ces deux classes d‘âge marginalisées prennent en effet un plaisir particulier à observer les efforts de la classe d‘âge moyenne « la plus responsable » de la société russe sous l’angle d’un cynisme cruel et sans concession. Les enfants représentent la génération qui a évité le lavage de cerveau de la Perestroïka et qui a été complètement abandonnée par les structures au pouvoir. Les « pensionnaires » sont les personnes de l‘époque Brejnev, dont l’attitude cynique envers la vie s’est développée dans les années 1970 en réaction à l’hypocrisie, la corruption et la stupidité des autorités et des opposants de tous les bords.

Le cynisme humoristique, exprimé dans des farces extravagantes et « idiotes » a servi plus d’une fois dans l’histoire de plate-forme au bon sens et à l’esprit de liberté, quand aucune des idéologies en compétition – à la fois culturelle et politique – ne semblait convaincante et justifiée moralement. Telle était la situation de la Russie Tsariste au début du 20ème siècle, dont la crise idéologique engendra le groupe radical la « Queue de l‘âne ». La même situation survint dans les années 1930, déterminant l‘émergence de Daniil Kharms. Dans l’atmosphère stagnante des années 1970, ce fut l’excentrique duo composé de Vitaly Komar et Alex Melamid ; au début des années 1980, The Mukhomor Group (le Groupe de l’Amanite tue-mouches). Ces groupes étaient totalement dénués d’esprit de bricolage attaché à la construction d’une œuvre. Au contraire, ils trouvaient l’art réel de manière circonstancielle, quand – préprogrammés ni dans la forme ni dans le langage – des raisonnements et des comportements étranges et paradoxaux surgissent assez inopinément, détruisant la justesse des choses.

L’art des Blue Noses n’a pas besoin de créations. En tant que forme artistique d’un genre spécial, leurs « farces » peuvent être reproduites et comprises en dehors de leur version originale, uniquement en se les remémorant ou en se les faisant raconter : nul besoin de connaître la langue russe ou la vie quotidienne en Russie. Il est généralement admis que le Blue Noses Group est l’archétype du phénomène russe, remontant aux traditions des illuminations extatiques des fous de Dieu, des moines orthodoxes aux shamans sibériens. D’un autre côté, le Blue Noses Group s’inspire aussi de la tradition européenne athée de « l’humour noir » visant à la destruction des standards culturels, sacrés et moraux facilitant le contrôle de la société et la suppression de l’individualité.

Ce n’est donc pas par accident si en cinq ans (le groupe fut créé en 1999), les Blue Noses ont fait une carrière fracassante en Europe. Aujourd’hui, leurs œuvres vidéos et photographiques sont présentées dans la majorité des expositions internationales et dans les principaux magazines artistiques. Les Blue Noses sont incontestablement au sommet de leur carrière, coïncidant avec le croisement des trajectoires de développement de la Russie et de celles des communautés internationales. Les « farces » du groupe sont acceptées universellement, car elles correspondent non seulement à l‘état d’esprit russe mais aussi à l’air du temps régnant sur la planète dans son ensemble.

Andrey Yerofeyev (Tretyakov Gallery)

Dans le catalogue de la 1ère biennale d’art contemporain de Moscou, 2005

Traduit de l’anglais par Yoann Gourmel

Expositions personnelles

2010
From Siberia with Love, 1999-2009, Musée des Beaux-Arts de Nantes, France
A la russe, Galerie In SITU Fabienne leclerc, Paris, France
Proletarian Conceptualism, M&J Guelman Gallery, Moscow, Russia
The Blue Noses, Tallin City Gallery, Tallin, Estonia
The Blue Noses, Art Issue project, Beijing

2008
The framework of the book festival, Central House of Artist, Moscow, Russia
Mind Games, Han Ji Yun contemporary space, Beijing, Japan

2007
Mind games, Galerie In Situ - Fabienne Leclerc, Paris, France
Guelman gallery, Moscow, Russia
Shame on Russia..., Dhiehl Projects, Berlin, Germany
Naked truth, M&J Guelman Gallery, Moscow, Russia
Fucking Fascism, M.Guelman Gallery, Moscow, Russia

2006
Video and photoworks 2002-2006, Matthew Brown Gallery, London, UK
Two against the Russian mafia, Marat Guelman Gallery, Kiev, Ukraine
Russian Museum, St Petersburg, Russia
Three color: Blue, Grob Leuthen Castel, Rohkunstbau, Germany
St Petersburg Biennal, Russia
Knoll Galerie, Budapest, Hungaria
Casual cocurrences, Guelman Gallery, Moscow, Russia
The Blue Noses, Kunstverein Rosenheim, Munich, Germany
State Tretiakov Gallery, Moscow, Russia
The Blue Noses, Gallery Brito Cimino, San Paulo

2005
The Blue Noses, Etan Cohen Fine Art, New-York, USA
The Blue Noses, Gallery Volker Diehl, Berlin, Germany
The Blue Noses, KnollGalerie Wien, Vienn, Austria
Kitchen Suprematism, In SITU Fabienne Leclerc gallery, Paris, France The Blue Noses, B&D Studio Contemporanea, Milano, Italia
The Vogue of Labour, Guelman Gallery, Moscow, Russia
The Blue Noses, Kunsthallen Brandts Klaedefabrik, Odense, Germany

2004
Hit-Or-Miss Art (How to Build Up Works of Art Just in the Kitchen), Guelman Gallery, Moscow, Russia
The Blue Noses Group, Display Gallery, Prague, Tchek Respublica

2003
Do I Look Like a Loser?, The State Tretiakov Gallery, Moscow, Russia
Two Against the Russian Mafia. Guelman Gallery, Moscow, Kiev, Ukraine The State Russian Museum, St Petersburg, Russia
From Siberia with Love, Arsenal, Nizhnyi Novgorod, Russia
Absolut Blue Noses, The Zoological Museum, Moscow, Russia

2002
Two Against the Russian Mafia, Kirov Museum, St. Petersburg, Russia
The Contemporary Siber Artists, Guelman Gallery, Moscow, Russia

2001
Out-of-Town Excursions-2, L-Gallery, Moscow, Russia

1999
The New God’s Fools or the Pathology of Performance, Zverev Center of Contemporary Art, Moscow, Russia
 
Expositions collectives

2017
En marge, Galerie In Situ - Fabienne Leclerc, Paris, France
Kollektsia+, Centre Pompidou, Paris, France

2010
Artistes russes, Un art au superlatif, Abbaye Saint André Centre d’art contemporain, France

2009
Lap-horse video, Kuryokhin Centre, St-Petersburg
Russian Povera, Special project of Moscow biennale of Contempory Art, Red October, Moscow
Russian Project, exhibition of Russian contemporary art, Pinchuk Art Center, Kiev, Ukraine
Art Moscow 2009, International fair of Contempory Art, Central House of artists, Moscow, Russia
B.U Kashkin Museum, main projects of 3 Moscow biennale of Contemporary Art, garage, Moscow, Russia
Theatre confrontations, theatre festival, Centre of culture in Lublin, Poland

2008
The Izhevsk city festival, Izhevsk, Russia
The Tunguss Meteorite at the Krasnoyarsk museum, Krasnoyarsk, Russia
Russia Povera, Perm’ Museum, Perm’, Russia
Demoludi festival, Olshtyn, Poland
Des coiffes décoiffent, Galerie Gabrielle Maubrie, Paris, France
Mobil Art - Chanel, Tokyo, Japan
Thaw : Russian art from Glasnot to the Present, Chelsea Art Museum, New York, USA
Naked Truth, Ethan Cohen Fine Arts, New York, USA

2007
Sots Art, Art politique en Russie de 1972 à aujourd’hui, La Maison Rouge, Paris, France
Revolutionary Icons, B’n’D, Milan, Italy
Galerie Volker Diehl, Berlin, Germany
Asia Europe Mediations, Poznan, Poland
Learning from Moscow, Dresden city Art gallery, Dresden, Germany
Beautiful Mind, Ilia Chichkan and Blue Noses, Marat Guelamn gallery, Kiev, Ukraine
I believe, Art center Winzavod, Contemporary art biennal of Moscow, Russia
The diary of an artist, Central house of artists, Moscow, Russia
Movement, evolution and art, Ekaterina Cultural Foundation, Moscow, Russia
Something about power, L-Gallery, Greendale, Norway
Soc-Art. Political Art in Russia and China, state Tretyakov gallery on Krymsky Val, Moscow, Russia
I believe, DOM Art center, Kiev, Ukraine
Shadows of avant-guardism, State Tretiakov gallery, Moscow, Russia
Contemporary art biennal of Moscow, Russia
Singulier / Pluriel, video projection, ODDC, St Brieuc, France

2006
Musée de la Mer, 2nd festival of the photo and video, Biarritz, France Forever lost ?, Knoll gallery, Wien, Austria
Moscow biennal of contemporary art, Moscow, Russia

2005
Always a Little Further, The Arsenale, The 51st Venice Biennale, Italia
Expanded Painting, The 2nd Prague Biennale, Tchek Respublica
The Dialectics of Hope, The Former Lenin Museum. 1st Moscow Biennale, Russia
Russia-2, Guelman Gallery, The Central House of Artists, Moscow, Russia
Gender Troubles, Moscow Museum of Moderm Art, Within the 1st Moscow Biennale, Russia
Accomplices, Collective and Interactive Works in the Russian Art of the 1960-2000s, The State Tretiakov Gallery, Moscow, Within the 1st Moscow Biennale, Russia
Art-Digital-2004. I Click, Therfore I Am, M’ARS Gallery, Moscow, Within the 1st Moscow Biennale, Russia Art-Kliazma-2005, International Contemporary Art Open-Air Festival, The Winter Factor, or Snow Maidens do not Die, Boarding-House «Klyazma Water-Reservoir», Within the 1st Moscow Biennale, Russia

2004
Bubble. Comics in Contemporary Art, Guelman Gallery, Moscow, Russia
Art-Kliazma-2004, International Contemporary Art Open-Air Festival. New Russian Reality. Boarding-House «Klyazma Water-Reservoir», Russia
Watch out! The National Museum, Oslo, Norway
Beyond the Red Horizon, Center for Contemporary Art Ujazdowski Castle, Warsaw, Poland
To the Resort, The National Museum, Baden-Baden, Germany
Art-Moscow Workshop, The Central House of Artists, Moscow, Russia
Thoughts on the Motherland, A.Akhmatova’s Museum, St Petersburg, Russia
«... and others», The National Museum of Kyrgystan, Bishkek, Kyrgyzstan
6 Times Video, Within the 5th Moscow Photo-Biennale, The Central House of Artists, Moscow, Russia
The Festival of Intimate Photography, Reflex Gallery, Moscow, Russia
The Murmanck Connection, International Festival of Performance, Club Detox, Kirkenes, Norway
Carbon Club, Reithalle, Munich, Germany
Ahead of History. Perspectives of Art in the Baltic countries, Finland and Russia, KIASMA, Helsinki, Finland

2003
Art-Cologne, Köhln, Germany
Electric Visions, Contemporary Video-Art Festival of Russia and Northern Europe, The Film House, St-Petersburg, Russie
Paradise Project, Alexanderplatz, Berlin, Germany
The New Count, Digital Russia Together with Sony, Contemporary Art and New Technologies, The Central House of Artists, Moscow, Russia
The Observation Platform. Programs of the Actual Art, The Central House of Artists, Moscow, Russia Art-Constitution, Moscow Museum of Contemporary Art, Moscow, Russia
Art-Klyazma, International Festival of Contemporary Art.Boarding-House, Klyazma Water-Reservoir, Russia Projection, Arsenal, Nizhny Novgorod, Russia
Absolut Generation, Within the 50th Venice Biennale, Palazzo Zenobio, Venice, Italia
Art-Moscow Workshop, The Central House of Artists, Moscow, Russia
We-They, Art-Moscow, The Central House of Artists, Moscow, Russia
Davai! The Free Russian Art Now, Izhevsk, Cheboksary, Russia
Redefining Identifies. The Russian Contemporary Art and the Age of Globalization, Tate-Modern, Whitechapel Art Gallery, London, UK

2002
The Center of Attraction, Triennial exhibition of the Baltic Countries, Vilnius*, Lituania Davai! The Free Russian Art Now, Postfuhramt, Berlin, MAK, Vienna, Austria
The 4th Cetine Biennale, Montenegro
The Snow-Maiden, The New Art from Russia, Zacheta Gallery, Warsaw, Poland Moscow Time, Center for Contemporary Art, Vilnius, Lituania

2001
Communication Between the Arts, The 1st Valencia Biennale, Spain
Art-Moscow Workshop 2001, 25 Contemporary Russian Artists, The Central House of Artists, Moscow, Russia

2000
Art-Moscow-2000, The 4th International Fair of Contemporary Art, The Central House of Artists, Moscow, Russia The Dynamic Pairs.
Art Against Geography, Guelman Gallery, The Marble Palace, the State Russian Museum, St. Petersburg; the Central Exhibition Hall Manege, Moscow, Russia

1999
The Crazy Double. Strategy of Imbecility in the Contemporary Art, The Central House of Artists, Moscow; then: Nizhny Novgorod, Samara, Ekaterinburg, Chateau d’Oiron, France

  • Blue noses
    Blue noses